Des sous pour le casino; et pour l’UQAM?

Cette est parue dans Le Devoir du vendredi 27 mars 2009.

Montréal, le 25 mars 2009

Il est amusant de constater comment on peut prendre la mesure du projet de société d’un gouvernement en juxtaposant deux nouvelles parues la même journée.

D’un côté, on apprend qu’on dépensera sans sourciller 305 millions pour refaire une  beauté au Casino de Montréal. Passons sous silence le problème du jeu pathologique et  applaudissons cet investissement du gouvernement Charest.

De l’autre, la ministre Courchesne fustige le recteur de l’UQAM qui convient  publiquement, études indépendantes à l’appui, qu’il manque 300 professeurs à l’UQAM et  que ceux-ci sont payés de 10 à 15 % de moins que les professeurs de toutes les autres  universités québécoises. Le recteur Corbo a expliqué que l’UQAM ne pouvait pas se  permettre ces ajustements qui coûteraient 30 millions parce que la ministre Courchesne  lui enjoint de boucler son budget sans apport nouveau du ministère.

Nous savons enfin quel est le projet de société du gouvernement Charest. 300 millions  pour le casino, soit 10 fois ce qu’il faudrait à l’UQAM pour un fonctionnement normal. Et  zéro pour l’UQAM.

Merci Mme Courchesne, merci M. Charest pour avoir enfin dévoilé vos «premières  priorités» pour le Québec.

Louis Brunet, Directeur du département de psychologie

Université du Québec à Montréal

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :