Pourquoi les profs de l’UQAM sont-ils en grève ?

Beaucoup de choses se disent au sujet de la grève des profs de l’UQAM. Rétablissons la vérité sur ces affirmations que l’on entend à droite et à gauche:

Les professeures, professeurs et maîtres de langues de l’UQAM sont en grève pour que la direction de l’UQAM négocie de bonne foi le renouvellement de leur convention collective échue depuis fin mai 2007.

La direction de l’UQAM :

  • refuse de négocier sérieusement les termes d’une nouvelle convention collective ;
  • n’a pas révélé ses intentions concernant les points les plus importants de nos conditions de travail, en particulier concernant la tâche d’enseignement;
  • n’a fait aucun effort pour gagner la confiance des profs sur ses intentions, bien au contraire : le soi-disant projet final du 20 mars 2009 n’en était pas un;
  • peut à tout moment nous proposer un projet patronal et nous forcer à l’accepter  sous peine de nous mettre en lock-out (i.e. de fermeture de l’université sans salaire).

En d’autres termes, l’administration peut nous imposer des conditions de travail qui nous empêcheraient d’accomplir correctement notre mission d’enseignement,  de recherche / création et de services à la collectivité.

Les profs et maîtres de langues en grève de l’UQAM demandent à la direction de l’UQAM :

  • de négocier de bonne foi leur projet de convention collective déposé le 25 avril 2007;
  • de tenir compte de l’étude de la firme AON, commandée par la direction, dont les conclusions  confirment clairement la légitimité des revendications du  projet de convention collective des professeures et professeurs;
  • de cesser de commander des études très coûteuses à des firmes externes, études qui de plus appuient nos revendications;
  • de débattre des demandes syndicales relatives au projet de convention collective, quitte à les refuser ou à les accepter. L’important est de débattre !

En d’autres termes, et dans le but de rétablir un climat de confiance favorable à notre mission d’enseignants-chercheurs, les profs demandent à la direction de l’UQAM de débattre sérieusement à la table de négociation du projet de convention collective déposé voilà près de

DEUX ANS.

*N.D.L.R.: Nous ajouterons éventuellement des hyperliens dans ce texte afin qu’il soit lié aux autres textes informatifs sur ce site. Pour l’instant, il vous est possible de consulter la page FAQ, qui sera elle aussi mise à jour sous peu.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :